Le plan climat-air-énergie

L’ambition de transition énergétique adossée au projet de territoire :

Téléchargez le PCAE

À peine constituées en établissement public territorial, dans le cadre de la création de la Métropole du Grand Paris, en 2016, les 11 communes regroupées au sein de Paris Ouest La Défense ont placé la lutte contre les effets du dérèglement climatique au premier rang de leurs priorités.

Loin de se résigner – ou de se défausser sur les instances nationales et internationales – elles ont en effet souhaité assumer leurs responsabilités.

C’est ainsi que Paris Ouest La Défense a fait partie des premiers territoires à impulser, dès 2017, la réalisation d’un projet de Territoire, préalable à l’élaboration de son Plan climat air énergie (PCAE).

Outil de planification stratégique et opérationnel, ce plan traduit aujourd’hui la volonté du territoire de limiter, à son échelle, les incidences de l’augmentation des températures et des pollutions, qui menace les écosystèmes et la santé des populations.

Adaptées aux caractéristiques d’un périmètre géographique marqué par sa proximité avec Paris, par son dynamisme et sa capacité à se projeter dans l’avenir, les 23 actions que compte le Plan climat air énergie reflètent les domaines de compétences de l’établissement public territorial en matière d’aménagement, d’habitat, de gestion des déchets, de transports, d’assainissement et d’eau et de développement économique.

Définitivement adopté en juin 2019, le Plan climat air énergie de Paris Ouest La Défense, premier Plan climat d'un établissement public territorial adopté sur le territoire de la Métropole du Grand Paris, vise à préserver dans le temps la qualité de vie et de travail des 560 000 habitants et des 525 800 salariés du territoire. Il a pour ambition d’amorcer au niveau local cette transition écologique devenue indispensable à l’échelle planétaire.

 

Un « plan Climat » Késako ?

Un Plan climat air énergie est un outil de planification dont les actions doivent permettre d’atténuer le changement climatique et de s'adapter à ses effets. Initialement centrés sur les questions énergétiques, les Plans climat intègrent depuis 2016 un volet spécifique sur la qualité de l’air.

Le décret du 28 juin 2016 précise que tout PCAE doit comprendre un diagnostic, une stratégie territoriale, un plan d’actions et un dispositif de suivi des mesures votées. Les PCAE, évalués à mi-parcours, sont mis en place pour une durée de 6 ans.

 

Les grandes étapes de construction du PCAE

 

 

 

Une stratégie et un plan d’actions articulés autour de 4 axes prioritaires

Construite en étroite collaboration avec les 11 communes membres du territoire, qui ont partagé leur expérience et leurs bonnes pratiques en matière de développement durable, la stratégie issue du diagnostic territorial s’est organisée en quatre axes prioritaires. La mise en œuvre de la stratégie sera déclinée par secteur (bâtiments résidentiels, bâtiments tertiaires, transport routier, autres transports, agriculture, déchets, industrie, énergie) avec des objectifs opérationnels chiffrés de réduction des émissions de GES, de réduction des consommations d’énergie et de production d’énergies renouvelables.


Axe 1 : AGIR POUR UNE FACTURE ÉNERGÉTIQUE MAÎTRISÉE DES LOGEMENTS ET DU TERTIAIRE

Priorités :

  • Encourager et accompagner la rénovation thermique des logements privés et sociaux
  • Accompagner les ménages en précarité énergétique et améliorer leur repérage
  • Développer et verdir les réseaux de chaleur et de froid
  • Appuyer la conception de nouvelles constructions anticipant les réglementations à venir
  • Soutenir la dynamique des acteurs de la rénovation des bureaux.
  • Poursuivre une politique de gestion du patrimoine public ambitieuse

Actions mises en place :

  • Accompagner la rénovation des logements privés
  • Permettre le développement de l’ALEC sur le territoire
  • Encourager la rénovation par les bailleurs sociaux
  • Créer un observatoire énergétique du tertiaire
  • Créer une communication sur la rénovation énergétique, l’écoconstruction et les économies d’énergie dans le tertiaire
  • Accompagner les ménages en précarité énergétique et améliorer le repérage
  • Mettre en relation des maîtres d’ouvrage pour soutenir le  développement et le verdissement des réseaux de chaleur
  • Mettre en réseau les gestionnaires de bâtiments et fluides des villes, et des autres structures publiques intéressées sur le territoire

Axe 2 : FACILITER LES DEPLACEMENTS ET LIMITER LES POLLUTIONS

Priorités :

  • Faciliter les modes de déplacements actifs
  • Utiliser le levier des politiques de stationnement
  • Peser dans l’optimisation des transports en commun
  • Créer les conditions d’une intermodalité facilitée
  • Promouvoir de nouvelles utilisations de la voiture (voiture électrique, covoiturage, autopartage...)
  • S’approprier les leviers d’action des collectivités pour réduire les émissions du transport de marchandises
  • Encourager les entreprises à optimiser les déplacements de leurs salariés

Actions mises en place :

  • Accompagner le déploiement des véhicules électriques et GNV
  • Inciter au développement des Plans de déplacements interentreprises (PDIE) et Plans de déplacements administration (PDA)
  • Continuer à soutenir les projets d’infrastructures nouvelles de transports en commun et à optimiser l’usage du bus et l’intermodalité
  • Participer au développement d’une application avec itinéraires multimodaux
  • Améliorer les continuités cyclables
  • Augmenter et faciliter le stationnement vélo

 

Axe 3 : AMENAGER EN PRESERVANT LE PATRIMOINE NATUREL, LA SANTE ET LA QUALITE DE VIE

Priorités :

  • Favoriser le rafraîchissement de la ville
  • Améliorer la gestion des eaux de pluie
  • Être un relais efficace des informations émises par les pouvoirs publics lors des situations de crise (canicule, pic de pollution, inondation...)
  • Développer une gestion vertueuse des chantiers

Actions mises en place

  • Aménager les espaces publics du territoire pour développer sa résilience
  • Mettre en œuvre le contrat de bassin et la charte de l’eau
  • Améliorer la gestion de l’eau et végétaliser les espaces privés
  • Accompagner l’aménagement durable par un guide
  • Partager les processus de gestion de crise
  • Faire signer la charte de chantier et obliger à avoir un référent

 

Axe 4 : PROMOUVOIR UNE CONSOMMATION RESPONSABLE

Priorités :

  • Optimiser la prévention, le tri et la gestion des déchets ménagers et assimilés
  • Accompagner les changements de comportements vers une consommation plus responsable par la sensibilisation (alimentation, biens, énergie, déchets...)
  • Poursuivre des politiques d’achats publics responsables (matériel, matériaux, fluides...)

Actions mises en place

  • Communiquer dans les lieux du quotidien de la population pour une consommation plus responsable
  • Mettre en œuvre un Programme local de prévention des déchets ménagers et assimilés (PLPDMA)
  • Échanger les bonnes pratiques sur les achats publics responsables

 

 

Dernières actualités

[29/04/2020] Rapport d'activités 2019 de l'Agence Locale de l'Energie et du Climat (ALEC)

Depuis le 1er juillet 2019 l’Alec de Paris Ouest La Défense permet aux habitants, copropriétés et entreprises du territoire de bénéficier d’un accompagnement personnalisé de leur projet de rénovation énergétique.

>> Plus d'infos




[03/03/2020] Agir pour améliorer la qualité de l'air

Dans son Plan Climat Air Energie, Paris Ouest La Défense a fixé un objectif de 100 % de véhicules propres à l’horizon 2030.

>> Plus d'infos