Prévention des déchets

Prévention pour réduire les quantités de déchets produits

Prévention des déchets

La prévention des déchets consiste à réduire la quantité de déchets produits et/ou leur dangerosité. Elle concerne les phases de production et de consommation. La prévention est une démarche fondamentale pour préserver les ressources naturelles. Elle vise aussi à limiter la pollution exercée sur l’environnement par les étapes de production, transformation, transport et utilisation des produits, et par le traitement des déchets en fin de vie.

Réduire la quantité des déchets produits permet par ailleurs de faire des économies sur les coûts de collecte et de traitement.

A l’échelle de l’EPT, un Programme local de prévention des déchets ménagers et assimilés (PLDPMA) va être adopté en 2023.

Programme local de prévention des déchets ménagers et assimilés

POLD lance une consultation publique sur son futur PLPDMA. Du 2 janvier au 5 février 2023, donnez votre avis et partagez vos idées pour réduire la production de déchets du territoire !

Lutte contre le gaspillage alimentaire

Un Français gaspille en moyenne 30 kg de produits alimentaires par an dans son foyer, dont 7 kg de produits non consommés encore emballés. À cela s’ajoute le gaspillage généré en restauration collective ou commerciale.

Gestion de proximité des biodéchets

Selon une campagne nationale de caractérisation des déchets ménagers et assimilés réalisée en 2017 par l’ADEME, les biodéchets représentent 38% des ordures ménagères résiduelles.

Réemploi et réutilisation

Dans une logique d’économie circulaire, le réemploi, la réparation et la réutilisation permettent d’allonger la durée de vie des produits et de réduire la quantité de déchets jetés.

Consommation responsable

La consommation responsable doit conduire l’acheteur, qu’il soit acteur économique ou citoyen consommateur à effectuer son choix en prenant en compte les impacts environnementaux à toutes les étapes du cycle de vie du produit.

Stop pub

Un foyer français reçoit en moyenne 30kg de publicité papier par an dans sa boîte aux lettres. Parmi ces 30kg, 89% sont des imprimés publicitaires, 5% sont des catalogues commerciaux, 4% correspondent à la presse des collectivités et 2% aux journaux gratuits d’annonces.